31/03/2005

Choix multiples...Choix réfléchis? Essayez et vous verrez!

Bien sur, je sais que le questionnaire n’est pas totalement neutre…Néanmoins, y participer, c’est s’attendre à de belles surprises !

 

21:52 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (9) |  Facebook |

Commentaires

attac He ben c est tt a fait dans le style Attac !!! ...désinformation totale..
je comprends pq les francais sont autant a vouloir voter non !!!

Écrit par : Ced | 02/04/2005

Qui désinforme qui? Avant de crier à la désinformation, as-tu, toi même, lu et compté les différentes expressions soulignées par le questionnaire?

Écrit par : Seb | 04/04/2005

bis Ce n'est pas le nombre de fois que tel ou tel mot est utilisé que je vise Seb, mais c est l interprétation qu'on en fait !!
Un exemple : le mot banque peut (et l'a ici) avoir plusieurs sens : banque commerciale ou banque de données ,etc !!!c pas pareil, loin de la!
parler de paradis fiscaux?? mais c quoi pour eux un paradis fiscal ? si on fait la moyenne de la fiscalité des pays europeens et que on nomme "paradis fiscal" tout pays qui est en dessous de cette moyenne, ca signifie pas grand chose ! Pcq 10 pays aceuillant des paradis fiscaux moi je les vois pas. 3-4 ( andorre et Monaco en France , le Liechtenstein en espagne, San marin en italie et le Luxembourg) oui. mais plus ??
On ne cite pas le mot fraternité dans la constitution ?? Ohlala!! ......on utilise le mot solidarité de nombreuses fois par contre ca me semble equivalent non?
Au dela de tout cela, ce qui m embete la dedans c la fausse image de la constitution que bcp de mouvements veulent donner pcq cette derniere a été faite par une majorité de centre-droite!
Il faut arreter avec l'idee que c est un constitution ultra-liberale! c une constitution normale, equilibrée. la tendance d'une constitution depend de toute facon toujours de l'interprétation qu'on en fait !!
C long a lire mais je t'invite a lire ne fusse que les préambule et les premiers articles et dis moi apres si on ne parle pas de social ? dis moi le cas échéant ce qu on pourrait rajouter sur le social?
Compare la avec la constitution belge et dis moi laquelle parle le plus de social...

Écrit par : Ced | 05/04/2005

Ced... Que l'on soit "de droite" ou "de gauche", on ne va bien évidemment pas avoir la même grille d'analyse sagissant du texte...Ce qui pour l'un va sembler anecdodique, va peut-être se révéler important aux yeux de l'autre. Ta remarque sur la "fraternité" en est l'exemple le plus parlant...Maintenant soyons clair, je n'ai jamais dis qu'Attac détenait la vérité et je ne retourne pas ma veste en disant cela. Ils utilisent simplement une autre lecture du problème que toi. Pour ma part, si je devais me prononcer sur cette constitution, je pense que j'opterais pour un oui (sans un enthousiasme excessif tout d'même ;-)...Néanmoins, je tâcherais de faire sorte que les manquements de celles-ci (parce qu'il y en a) soient balisés par notre propre constitution (pas évident, c'est clair)...

Et puis Cédric, je n'ai jamais aimé me cacher derrière des citations mais je dois dire que celle d'Oscar Wilde colle merveilleusement bien à la question que tu soulèves... ;-)

Écrit par : Seb | 05/04/2005

:-) Ben j suis d accord avec toi et je le mettais dans mon message aussi : la tendance de ce texte depend de l interpretation qu on en fait bien evidemment..
Ce qui m embete chez Attac et dans autres mouvements "anti" c est l enorme impression qu ils donnent de ne pas avoir eu ne fusse qu'une lecture objective du texte
j etais direct(mea cuplpa, sorry d ailleurs) mais faut pas le prendre perso

A propos d Oscar je te repondrai simplement qu il a vécu au 19 eme a une epoque ou les mots droits sociaux etaient encore inconnus (Daens, germinal et tt ca) et que ses propos me semblent aujourdhui deplacés.
je crois que le but d'un parti de droite est aujourdhui comme tous les autres partis : le bien de TOUS, les chemins proposés pour y arriver sont différents tout simplement.....

Écrit par : Ced | 06/04/2005

erratum 7eme ligne
"dépassés", pas "déplacés" sorry

Écrit par : Ced | 06/04/2005

A propos de la constitution européenne... Bon, avant toute chose je précise que les propos que je tiens ici n'engagent que moi même et non une organisation, un parti, une mouvance...

Je suis contre la constitution européenne. Je vais essayer de mettre en avant certains éléments problématiques présent dans texte pour justifier de manière objective et argumentée ma position.

1)Bien que des valeurs humanistes assez larges soient énoncées dans l'article I-2 (dignité humaine, démocratie, liberté,...) l'orientation générale du texte est clairement formulé dans l'article I-3-2 qui stipule que "l'Europe est un marché ou la concurrence est libre et non faussée".Cela restreint clairement la marche de manoeuvre des pouvoirs publics en tant que régulateur du marché...et cela ne fait malheureusement qu'amplifier la tendance actuelle au désengagement étatique! Pour rappel, on peut considérer une subvention publique comme une distorsion à la concurrence. Cela est d'autant plus inquietant qu'il n'y a aucune mention qui est faite à la notion de service public. Il est évident que l'on se trouve en présence d'un choix politique connoté idéologiquement.

2) J'aimerai souligner un problème formel relatif à l'appelation "constitution". En effet, en matière d'élaboration de la loi fondamentale, l'usage veut que c'est une assemblée constituante donc élue en tant que tel qui prenne en main la rédaction du contenu de ce type de texte. Les précédents sont nombreux (France, Espagne, Belgique,...) Il ne s'agit pas de faire preuve d'un formalisme outrancier mais de donner les meilleures garanties démocratiques à l'élaboration d'un document de cette importance. En effet, la campagne éléctorale préalable à l'élection de cette assemblée est l'occasion pour les partis qui y participent de soumettre à la sanction populaire leurs proposition en matière de construction européene et de recevoir un méssage clair des électeur avant de commencer à négocier un texte constitutionnel.

3)Dans sa partie 2, la constitution intégre la charte des droits fondamentaux mais cependant certains droits sociaux brillent par leur absence. Et non des moindre, il s'agit du droit au travail (pourtant présent dans d'autres textes similaires!), du droit au salaire minimum, droit à une couverture en soin de santé, droit à une pension minimale,droit au logement...

4) Si la constitution est approuvée en l'état, la marge de manouevre du représentant de l'UE à l'OMC va en être plus restreinte puisque le texte "l'Union contribue, conformément à l'intérêt commun, au dévellopement du commerce mondial, à la suppression progressive des restrictions aux échanges internationaux et aux investissements étrangers direct et à la réductions des barrières et autres" Difficile de défendre l'exception culturelle dans ces conditions.

5)Si la plupart des éléments mis en exergue dans les quatre premier points se retrouvaient +- dans des traités comme Nice ou Maastricht leur insertion dans un texte constitutionnel a pour conséquence de couler dans le marbre (puisque le texte, une fois approuvé, n'est ammendable que via une procédure éminement complexe) des orientations néo-libérales révélatrice du parti pris idéologique du courant actuellement majoritaire en Europe.

6) Le oui de combat du PS ne me convint absolument pas. Pour moi, il s'agit d'un inexcusable renoncement face au diktat néo-libéral sans doute motivé chez certains par une peur d'assumer en solo le foirage d'un texte qui a vu le jour après un accouchement qui a été difficile! Les organisations progressistes comme ATTAC ou la CGSP ont une position plus conséquente et plus cohérente me semble-t-il.

Bon, je vais m'arreter au niveau des arguments! J'espère avoir fait avancer le débat.

Je me rend compte que mon intervention pourrait susciter une série de réactions négatives chez les internautes qui se méfient instinctivement de termes comme "acquis sociaux", "service public" ou "syndicats" et qui ont une puissante érection quand ils entendent parler de "libéralisation", "entreprise" ou "concurrence mais au de la des mots je souhaite qu'ils pretent une lecture attentive au contenu de mes propos révélateur d'un avis personnel et qu'ils se forgent ensuite leur opinion sur ceux-ci sans a priori.

Voila sinon Seb ton blog est plutôt pas mal...

Écrit par : xav | 07/04/2005

rep Si tu le permets je vais répondre a quelques-uns de tes points. Cela calmera peut etre mon érection !!!.... :-)

Tout d’abord tu sembles oublier que juste après l’article I-3-2 il y a le I-3-3 qui tend au plein-emploi et au progrès social. C’est d’ailleurs la 1ere fois que le mot « plein emploi » se retrouve dans une constitution. Cela dit le I-3-2 prone bien une concurrence non –faussée, c'est-à-dire que les subventions publiques ne sont admises que dans certains cas ou secteurs où elles ne faussent alors pas le marché. Pq ? Pcq une subvention peut totalement fausser un marché et faire perdre aux entreprises et aux citoyens des emplois et l’opportunité pour les citoyens de disposer de certains biens à moindres prix. Je te renverrai pour cela à la théorie des jeux tout simplement ou bien + concrètement à la polémique Airbus - Boeing sur les aides étatiques….
Désengagement étatique ?? oui bien sur. Mais tant que les soins de santé et autres services vitaux aux citoyens sont respectés et tant que cela ne diminue pas les acquis sociaux (oups !) ca ne me pose pas de problème puisque l’augmentation de l’offre fait diminuer les prix et augmente donc le pouvoir d’achat des gens !
Mais bon on entre la dans le débat sur Bolkestein pour lequel tt le monde est de toute facon d accord avec le fait qu il ne faut pas étendre la libéralisation des services aux secteurs non-marchands !!!

Quant a ta définition d’une constitution je suis tt a fait d’accord avec toi. La campagne électorale précédent l’election de l’assemblée devant voter le texte de constitution doit etre l’occasion pour les partis de soumettre leur projet à la sanction populaire. Il faut aussi comprendre que dans un contexte européen cela est plus dur a organiser. Néanmoins le texte sera soumis au referendum dans de nombreux pays. (en France, par exemple, De Gaulle et son gvt ont fait de la meme facon pour la Constitution de la 5ème république (actuelle) ).

Quant à la politique sociale il,ne faut pas oublier que elle est encore, pour une énorme partie, aux mains des Etats et non de l’Europe. Toute primordiale qu elle soie, on ne peut donc pas en parler dans la moitié de la constitution. Néanmoins je ne crois pas qu’il manque beaucoup de droits sociaux. Et ils ne se limitent pas aux articles de la Ière partie. En effet l’article III-209 nous dit : « L'Union et les États membres, conscients des droits sociaux fondamentaux, tels que ceux énoncés dans la Charte sociale européenne signée à Turin le 18 octobre 1961 et dans la Charte
communautaire des droits sociaux fondamentaux des travailleurs de 1989, ont pour objectifs la
promotion de l'emploi, l'amélioration des conditions de vie et de travail, permettant leur égalisation
dans le progrès, une protection sociale adéquate, le dialogue social, le développement des ressources
humaines permettant un niveau d'emploi élevé et durable, et la lutte contre les exclusions. »

Oui l’union contribue au dévellopement du commerce mondial (pas toujours équitable, il est vrai malheureusement pour certains continents mais aussi pour nous-mêmes a plus long terme) à la suppression des restrictions aux échanges internationaux etc.. Cela est dans la lignée des accords du GATT , du Tokyo round et de l’Uruguay round. Pour l’exception culturelle cela poserait un problème en effet mais ces point de la directive Bolkestein (de nouveau ici) seront modifié et l’Uruguay round de 1990 a déjà réglé ce problème pour certains domaines (le cinéma notamment).

Je reviendrai ensuite juste sur ATTAC qui m’ont épaté avec leur questionnaire minimaliste et simpliste. Simplifier un message a l’extreme et par là même le déformer est tres dangereux. C’est en effet des méthodes de certains partis non démocratiques qu’ils utilisent là(inconsciemment je l’espere).

Voila au dela des déssaccords idéologiques qu’on ne peut résoudre j’espère que tu aura toi aussi une lecture objective de ma réponse qui est elle aussi personnelle et ne se veut que l’alliée d’une Constitution européenne que je crois juste et équilibrée.

Écrit par : Ced | 11/04/2005

syndicats Oups , avec tt ca j oubliais aussi les syndicats !! La constitution reconnait bien evidemment les syndicats via La Convention de sauvegarde des droits de l'homme et des libertés fondamentales en son article 11.
La constitution adhère à cette Convention par son article I-9-2

Écrit par : Ced | 11/04/2005

Les commentaires sont fermés.