08/06/2005

Lettre ouverte à Bono...

Lettre ouverte à Bono,  

 

Karine Lalieux (PS) et Stijn Bex (Spirit) signent une lettre ouverte à Bono parue dans le Soir et De Morgen ce mercredi 8 juin 2005.  

Les députés sont co-auteurs d’une proposition qui vise à réprimer la revente des tickets au marché noir et co-signataires d’une proposition qui vise à annuler la dette des pays les plus pauvres. 

N'hésitez pas à diffuser si vous partagez l'analyse... 

 

 

Cher Bono,

 

Votre combat pour l’annulation de la dette des pays africains, vos appels incessants pour appliquer un traitement de choc à la pandémie du Sida, vous ont fait entrer dans la catégorie des grandes stars de rock engagées.

 

Une grande star de rock enragée pour changer le monde, pour le rendre plus juste ;

Une grande star de rock qui avec ses lunettes de pèlerin se fait ouvrir la porte des grands de ce monde et martèle son message : « Nous pouvons sauver l’Afrique, nous devons réduire la pauvreté, nous avons les moyens d’offrir aux enfants du monde entier un monde meilleur ».

Une grande star de rock qui, dans sa volonté de faire le monde autrement, n’hésite pas à  demander aux pays riches et aux big boss de multinationales de mouiller leur chemise.

Une grande star de rock qui dénonce les comportements de free rider de grandes « global entreprises » qui ne recherchent que leur profit, quitte à sous-alimenter des continents entiers.

 

Cher Bono,

 

Votre action humanitaire, altermondialiste et pacifiste ainsi que la puissance de frappe de votre groupe auraient dû vous interdire de tourner avec Clear Channel.

 

Clear Channel, cette multinationale qui soumet la culture à la maximisation de son profit.

Clear Channel, cette multinationale qui use et abuse de pratiques monopolistiques non seulement aux Etats unis, mais aussi ici en Belgique.

Clear Channel, cette multinationale qui, aux Etats-Unis, comptabilise plus de 1.200 radios, 40 chaînes de télévision, des centaines de milliers de panneaux publicitaires et dispose d’un très large réseau de salle de concerts dont elle tire profit en y programmant ses seuls artistes.

Clear Channel, cette multinationale qui, en Belgique, est numéro un de l’affichage publicitaire, a exporté sa domination pour la programmation des concerts, la distribution des tickets de concert, les tournées de ses groupes et le rachat d’événements multiples.

Clear Channel, cette multinationale qui a fait de vos concerts une nouvelle forme de culture pour les riches.

 

Trouvez-vous ça normal ?

 

Aujourd’hui, Clear Channel, ce sont des tickets accessibles seulement via le net ou des numéros payants et seulement à ceux qui ont des cartes de crédit.

Trouvez-vous ça normal ?

 

Aujourd’hui, Clear Channel, c’est fixer le prix des tickets dans une fourchette allant de 50 à 90 euros. Dans les années 80, le public vous découvrait à Torhout/Wechter pour 10 euros la place… Cher Bono, cinq fois plus cher… Trouvez-vous ça normal ?

 

Aujourd’hui, Clear Channel, c’est monopoliser la scène au profit de ses propres artistes. Finie l’opportunité pour des petits groupes locaux de faire la première partie de grands groupes de rock. Trouvez-vous ça normal ?

 


Cher Bono,

 

En tournant avec Clear Channel, vous acceptez que la culture soit une simple marchandise qu’on doit vendre au prix fort…

Vous vous coupez d’un public jeune aux moyens limités, d’un public populaire qui n’a ni cartes de crédit, ni internet à la maison pour acheter sa place…

Vous encouragez, de façon involontaire, le marché noir de reventes des tickets à des prix encore plus exorbitants que ceux imposés par Clear Channel. Trois heures après la mise en vente des tickets « officiels », des revendeurs proposaient des places à 500 euros… !

 

En tournant avec Clear Channel, vous vous coupez de tout un milieu alternatif, de toute une série d’organisateurs de concerts qui, avec des bouts de ficelle, veulent encore croire à une rock’n’roll attitude et refusent les diktats d’une multinationale impudente ;

 

Cher Bono,

 

Lorsqu’on vous a vu aux côtés de G.W.Bush pour tenter de le convaincre d’annuler la dette des pays africains, on pensait que la « faim » justifiait les moyens ; on trouvait cette image d’un pacifiste aux côtés d’un guerrier surréaliste mais nécessaire pour la justesse de la cause africaine.

Mais cher Bono, lorsque vous tournez avec Clear Channel, vous enrichissez une multinationale qui finance les campagnes de G.W.Bush et soutient sa politique… Une multinationale qui au lendemain du 11 septembre a interdit à ses 1200 radios de diffuser 150 chansons, dont les pacifistes « Imagine » et « Bridge over troubled water », qui a purement et simplement interdit tout passage à l’antenne des énergiques Rage against the machine… Une multinationale qui organise aussi des rallies pour soutenir la cause patriote des militaires en Irak !

 

Cher Bono,

Continuez votre combat pour réduire la pauvreté dans le monde,

Continuez à aller secouer les grands argentiers à Davos pour les obliger à soutenir le développement,

Mais tournez le dos à Clear Channel, votre groupe n’a pas besoin d’eux,

En refusant de jouer le jeu de cet empire musical et publicitaire, vous les forcerez peut-être à se remettre en question.

Et surtout, vous redonnerez espoir et énergie à ceux qui font la culture autrement ;

A ceux pour qui un large accès à la culture est un droit fondamental et un bien nécessaire ;

A ceux pour qui la culture ne doit pas être soumise au joug d’une machine à gros sous.

 

 

Karine Lalieux                                  Stijn Bex

Députée PS                                       Député Spirit

 






20:57 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (13) |  Facebook |

Commentaires

Karine Désolé d avance ca va pas plaire pcq ca vient du PS et tt ca mais je trouve ce texte de Lalieux completement infondé

Multinationale (ben oui elle maximise son profit comme toutes les entreprises du monde, l inverse serait plutot etonnant) ne veut pas dire prise en otage de la culture


On est pas démoniaque non plus lorsqu on vend ses produits par internet on appelle juste cela le progres ou encore le 21 eme siecle

Le prix des billets miltiplié par 5 en 20 ans cela se nomme simplement l inflation
etc.....

J suis allé voir le site renseigné dans l article du journal, ....tres scientifique... :-)
J ai aussi passé une petite heure sur le site internet de Clear Channel et d autres parlant d elle et je ne vois la qu une multinationale comme une autre qui vend ses produits, qui fait du mécenat et qui a un code de conduite.

Aussi non perso Clear Channel j en ai rien à faire, mais faire un coup de pub a partir d un anti capitalisme primaire et de plus sur le dos d un chanteur qui n a rien demandé j trouve ca lamentable

Cela dit ca va te faire des commentaires en plus..... :-)

Écrit par : Ced | 08/06/2005

Ced Je n'attendais pas un autre commentaire de ta part, même si je suis un peu déçu par son contenu un peu « scolaire »…Je vois que tu as mené ta "petite" investigation, que tu as lu certaines choses mais je pense sincèrement que tu ne te poses pas les véritables questions sous-jaçentes à cette interpellation...Déjà, si toi, ça ne te dérange pas de payer autant pour un concert, moi oui (et même si c’est U2)...si toi, tu possèdes une carte de crédit, moi pas...Si toi ça ne te déranges pas de composer un 0900 et payer 0,50€ la minute pour essayer d’obtenir une chance d’assister à un concert, moi bien et donc, déjà rien que pour ça, je souscris à cette lettre ouverte. Le problème n’est pas de payer via par internet, l’ennui c’est que ce système se généralise de plus en plus en supprimant tout simplement les autres points de vente. Clear channel est pratiquement en situation de monopole s’agissant de l’organisation des « grands événements »…Et oui, on peut aimer la culture, être bien dans son siècle et rester impuissant face à ses pratiques « élitistes ? »…
Mais au-delà du simple concert de U2, la chose la plus importante est selon moi l'accès à la culture pour le plus grand nombre (Toi qui aimes vérifier les sources, jette un œil à l’Art.27 de cette bonne vieille déclaration universelle des droits de l'Homme)…Alors oui, dans le cas présent, ça coince...et ce n'est pas un phénomène isolé...C'est le monde (ou plutôt l'industrie devrais-je dire) de la musique qui est touché. Cette marchandisation croissante de la musique et plus largement de la culture me dégoûte profondément. Et la mondialisation, pas la mienne mais celle que certain aime tant, n’y est pas étrangère. Si ça continue et c’est bien partis, on va se retrouver avec une seule maison de disque « mondiale » qui sera bien décidée à nous offrir une bonne soupe uniforme sous-prétexte qu’il est normal de vouloir au 21ème siècle « maximiser ses profits » !

Comme on le voit avec Clear Channel, le domaine des concerts ne va pas échapper à la règle, le contexte étant plus enclin au regroupement des forces de ventes et à l'uniformisation de la création : les " majors " fusionnent, devenant ainsi des mastodontes quasiment inaccessibles à l'artiste débutant, et imposant un diktat relevant plus du marketing que de l'artistique. Par voie de conséquence, il devient plus facile de remplir le stade Roi Baudouin qu'une salle de cent ou deux cent places !
Dans ces conditions, chanter sous la douche semble être, pour un jeune artiste, le plus sur moyen de se faire entendre……de ses voisins !Et pour ceux-ci, le moyen le plus économique de l’apprécier.

Voilà ma vision du problème…elle diffère de la tienne mais bon, ça, on s’y attendait ! Sur ce, j’vais aller étudier et me préparer pour mon exam de ce soir…Comme pour le reste, c’est pas gagné…

Amicalement,

Seb

Écrit par : Seb | 09/06/2005

re: Faut pas exagerer, il existe qd meme encore enormement de maisons de disques indépendantes. De meme que pour les concerts Clea r Channel est loin d etre le seul operateur ( prend Defourny Spectacle par exemple...)
Et puis tu peux sans aucun probleme acheter des billets par une voie directe, il suffit d aller dans un magasin de la FNAC !

Maintenant j suis d accord avec toi quand tu dis que les prix des spectacles culturels sont trop élevés, mais en valeur réelle étaient-ils moins cher il y a 20 ans ?? Je ne crois pas.
La marchandisation concurentielle de la culture n est peut etre pas la meilleure chose mais elle vaut mieux qu une nationalisation des marchés culturels qui seraient alors facilement exploités à des fins partisanes......

Sur ce, bonne chance pour la suite de tes exams...

Écrit par : Ced | 09/06/2005

Je persiste...;-) S'agissant de certains grands évênements, comme U2 par exemple, la Fnac n'a reçu aucun ticket...Bien entendu, ça ne se passe pas toujours de la sorte mais il est légitime de craindre une augmention de ce genre de pratique...

Concernant les petites maisons de disque, celles-ci sont le plus souvent de petites entreprises artisanales ou institutionnelles. Elles tentent, avec leurs propres moyens, de proposer une alternative à la « consommation de masse » en faisant émerger de nouveaux talents. Le projet qu’elles défendent est donc avant tout un projet artistique. Ces petits labels sont bien évidemment très fragiles économiquement par rapport aux grandes majors et donc aussi plus éphémères. Ajoutons que la diffusion de leurs artistes est plus restreinte, par manque de moyens financiers pour les promouvoir et les rendre plus visibles dans les points de ventes aux yeux du public.

Autre chose, il n'est pas question ici de parler d'une "nationalisation" de la culture, je ne pense pas d'ailleurs y avoir fais référence...Bien entendu, la spécificité culturelle est importante et doit se maintenir mais je pense qu'on peut améliorer leur diffusion sans l'intervention "despotiques" des grandes majors...Sincèrement, la diversité culturelle mérite beaucoup mieux!

Écrit par : Seb | 09/06/2005

???????????? J avoue que j ai du mal a suivre ces raisonnements....
Heu oui les petits labels ont moins de moyens etc.... mais ou est la responsabilité de certaines majors la dedans ????????????????????
Les petis labels defendent des artistes qui vendent moins ( et ce n est pas seulement du a des deficiences dans les campagnes de Marketing mais a une demande de ces artistes moins grande, simplement) , tant mieux pour la diversité ......D autres sociétés ont décidé de produire des artistes bcp plus populaires........chacun son métier

Maintenant comment veux tu faire sans sociétés qui produiront les artistes a succes ???? ( et qui deviennent donc des "majors")?????


Écrit par : Ced | 09/06/2005

Responsabilité C’est pourtant simple à comprendre...Les majors ont pour stratégie l’absorption des labels indépendants (on retrouve ici ton fameux principe de la maximisation des profits), la récupération des artistes produits par les petits labels et qui fonctionnent bien auprès du public, la concentration, la standardisation des musiques proposées et l’occupation de « plages » habituellement réservés aux indépendants.
Les majors vont donc produire en masse un petit nombre d’artistes à qui elles donnent une visibilité sur le marché aux yeux du grand public, à grand renfort de marketing et de promotion dans les médias, notamment à la radio. Si les artistes en question ne sont pas (ou plus) assez vendeurs, ils sont tout simplement rayés de leur catalogue.
Du coup, après ça, que reste-t-il ? Le label indépendant a disparu et avec lui, des possibilités d’éclosion pour de « petits » artistes. Au final bien entendu, un ou deux artistes auront percés ( et pas nécessairement les meilleurs)…mais à quel prix ????
Il est certain qu’on ne pourra pas du jour au lendemain supprimer d’un coup de baguette magiques les grandes majors…David contre Goliath, j’y crois pas trop…Néanmoins, pourquoi ne pas imaginer l’instauration de cotas de diffusion en radio et Tv d’artistes provenant de labels moins connus. On y verrait le passage de la quantité à la qualité…Mais on peut toujours rêver ;-)

Écrit par : Seb | 09/06/2005

re Heu elles "maximisent pas leur profit" si elles achetent des petits labels independants qui ne marchent pas trop ????????? ....mais soit.

Je crois que dans ton raisonnement et celui du "fameux " tandem Spirit-Ps y a un truc qui est oublié, c est la demande du public........ C est certes toujours triste si une major apres un certain temps "jette" un artiste qu elle a découvert mais elle ne va pas continuer a le payer des sommes folles si elle le fait a perte...... meme chose pour les nouveaux talents Diversité oui, mais on ne peut empecher le public de pouvoir avoir ses artites populaires.


Quand au coté "despotique" des majors, elles grandissent comme partout ... elles ont aussi été un jour un petit label....
c est pas pcq ce sont des gros groupes qu ils ne permettent pas a des artistes de se lancer.
pour reprendre Clear Channel, puisque on parle d elle, ils ont investit rien que l an passé 100 millions de dollars dans la réfection de petits lieux artistiques typique afin que des jeunes talents puissent s y produire

Bref, je crois que c est bien de vouloir défendre les faibles contre les grandes majors qui sont évidemment a un tout autre niveau mais ca n en reste pas moins un coup de pub

Maintenant un quota sur les radios qui le veulent pour éviter d entendre du Britney spears ou autre ttes les 3 min dans la voiture j trouve ca bien. Certaines stations le font deja

Enfin ca t as fait des commentaires comme prévu :-)

Écrit par : Ced | 09/06/2005

La demande du public, parlons-en... Bien évidemment, si on te martelle la tête 15 fois par jour avec le même morceau, bien sûr, tu vas finir par acheter le produit puisque tu n'as pas d'autres choix...Mais la situation d'aujourd'hui n'est pas dictée pas les goûts des consommateurs puisque ceux-ci sont biaisés par ce qu'on leur propose...c'est le principe du cercle vicieux...Maintenant, il ne faut pas nier la responsabilité de chacun...personne n'oblige personne à acheter quelque chose...le problème, je le répète, c'est le défaut d'alternative...Et puis, le meilleur argument face à ce système, c'est de regarder ta propre collection de Cd...je doute que celle-ci soit semblable à la soupe d'aujourd'hui...Ma médiathèque est en tout cas fort différente!Mais bon, nous, je l'espère, avons eu le temps de développer un esprit critique...

Quant à ton argument "les majors ont été de petit labels", je le trouve assez moyen...BMG, EMI, Universal, Warner et Sony Music, faut remonter à très loin pour découvrir ce genre de chose...Ce qui est certain, c'est qu'à l'origine, ces entreprises étaient loins du domaine musical!

Enfin, je connais ton aversion pour la couleur rouge mais sache que j'aurai apprécié l'initiative même teintée de bleu (même si c'est pas crédible;-)

Écrit par : Seb | 09/06/2005

re Pas d alternatives ????
Heuuuuuuuuuuuu va dans un grand magasin et regarde si on ne vent que des "superstars" ???????

Coup de pub donc toujours

Écrit par : Ced | 09/06/2005

Ecouter pour acheter... Grand magasin? Je te l'accorde si tu parles de la Fnac...pour le reste...GB, Free record shop ou autre, c'est du pareil au même...Quand je parle de défaut d'alternative, c'est différent...Aller dans un magasin (même spécialisé) résulte d'une initiative personnelle...écouter la radio, regarder la Tv, là, on a pas trop le choix...le problème est là...On ne va pas chercher un Cd qu'on ne connait pas chez un disquaire...Pour acheter, il faut d'abord écouter...ensuite apprécier puis seulement fréquenter les points de vente...idem pour les concerts....Je ne vais pas voir un inconnu si je ne l'ai jamais entendu...surtout à ce prix là!

Écrit par : Seb | 09/06/2005

Vu chez biogenetique (skynetblogs.be) Ce vendredi 10 juin le collectif Hail to CC nouxs invite à venir manifester devant le "camp de consommation" du Heysel où se produira le concert de U2.
Afin de ne pas se perdre dans le troupeau des 50 000 fans, le rendez-vous aux courageu/x/ses militant/e/s qui viendront aider à tenir le flambeau de la résistance à 18h à la sortie de la station de métro STUYVENBERGH (à l'arrêt de tram, Bvd De Smet de Nayer).


Plus d'info: http://www.hailtocc.org

Aller Ced...on y va ensemble...et qui sait, si Bono chante assez fort, on pourra peut-être en profiter ;-)

Écrit par : Seb | 10/06/2005

re Carrefour, Virgin,.....
Pure Fm pour ne prendre que le service public........
A la TV c autre chose. C un media qui demande trop d argent pour avoir des taux d audience trop faible...............

Enfin j arrete avec mes arguments "scolaires " et moyens, je ne voudrais pas que les tiens continuent à descendre plus bas :-)))))))))

On peut aller au stad ouais et apres je t invite a l ULB ou le MR organise un débat sur "L'accès de tous à la culture" ........

Écrit par : Ced | 10/06/2005

wouaaaw c chaud par ici ;-))))
je savais pas pour la lettre ,c'est bien ,suis étonnée :-)))
bon we

Écrit par : bio | 11/06/2005

Les commentaires sont fermés.