31/07/2005

La boulette...

Un jeune curé, angoissé après avoir été incapable de prononcer un seul mot le jour de son premier sermon, demande conseil à l'Archevêque, afin d'être à la hauteur le dimanche suivant. Le vénérable homme d'Église lui conseille de se verser quelques gouttes de vodka dans un grand verre d'eau pour se détendre.

Le dimanche suivant, le jeune prêtre se sent si bien qu'il pourrait

parler n'importe où de n'importe quoi. De retour à la sacristie, il trouve une lettre ainsi rédigée par l'Archevêque:

 

Mon fils, la prochaine fois, mettez quelques gouttes de vodka dans un

grand verre d'eau et non quelques gouttes d'eau dans la vodka. Ensuite, je vous fais part de mes observations pour que ne se reproduise pas ce que j'ai vu aujourd'hui:

1 - Il n'est nul besoin de mettre une rondelle de citron sur le bord du

calice.

2 - Évitez de vous appuyer sur la statue de la sainte Vierge et,

surtout, évitez de la serrer dans vos bras et de l'embrasser.

3 - Je vous rappelle qu'il y a 10 commandements, et non 12.

4 - Les apôtres étaient 12, et pas 7, et aucun n'était nain.

5 - Nous ne parlons pas de Jésus-Christ et ses apôtres en les appelant "J.-C. & co".

6 - Nous ne nous référons pas à Judas en disant "ce fils de pute".

7 - Vous ne devez pas parler du Pape en disant "le Parrain".

8 - Ben Laden n'a rien à voir avec la mort de Jésus.

9 - L'eau bénite est faite pour bénir, et non pour se rafraîchir la nuque.

10 - Ne célébrez jamais la messe assis sur les marches de l'autel.

11 - Les hosties ne sont pas des hors-d'oeuvres à consommer avec le vin de messe.

12 - Les pécheurs iront en enfer, et non "se faire enc...".

13 - L'initiative d'appeler les fidèles à danser était bonne, mais pas celle de faire la chenille dans toute l'église.

14 - L'homme assis près de l'autel et auquel vous vous êtes référé comme "le pédé" et "le travelo en jupe", c'était moi.

Sincèrement,

 

L'Archevêque.

P.S.: Jésus n'a pas été fusillé

 


16:53 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (4) |  Facebook |

29/07/2005

Parce qu'elle le vaut bien...

Isabelle C.

Seule (ou presque) Belge paumée dans un univers de Français,
elle défend sa "belgitude" du haut de son mètre septante-cinq
(ouais, elle y tient au septante) et de ses 27 ans.
Amateur de polars et de romans noirs ultra-réalistes,
elle essaie de concilier cette prédilection avec deux de ses passions :
le jazz et les chats.
Actuellement en cours d'édition pour son premier roman,
elle se développe depuis peu sur la toile avec Crime Scene
et Monopole Noir (site encore en construction).
Toujours en quête d'une bonne enquête,
elle s'est définitivement mariée avec la plume....
pour le meilleur et pour le Noir


23:07 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

28/07/2005

Si ça c'est pas du pragmatisme!!!

Dans la joie et la bonne humeur...:-)

                   

16:14 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

25/07/2005

Mmmmm...un ptit barbecue....(;-) Deko)

Le barbecue

C'est dans cette activité qu'on reconnaît les talents de cuisine d'un homme, un vrai.


Dès qu'un
homme se porte volontaire pour faire ce type de cuisine, la chaîne d'événements suivante est  actionnée :
 


1.          L' homme sort le barbecue et le charbon de bois.

2.          La femme nettoie la grille.

3.          La femme va à l'épicerie.

4.          La femme va chez le boucher.

5.          La femme va chez le pâtissier.

6.          La femme prépare la salade et les légumes.

7.          La femme prépare la viande pour la cuisson

8.          La femme la place sur un plateau avec les ustensiles nécessaires, les épices et les herbes.

9.          La femme apporte la grille propre et le plateau à l'homme qui est étendu à côté du barbecue en train de prendre une bière.

10.     L' homme place la viande sur la grille.

11.     La femme va à l'intérieur mettre la table.

12.     La femme vérifie la cuisson des légumes.

13.     La femme prépare le dessert.

14.     La femme revient à l'extérieur pour dire à son mari que la viande est en train de brûler.

15.     L' homme enlève la viande trop cuite de sur la grille et l'apporte à la femme .

16.     La femme prépare les assiettes et les apporte sur la table.

17.     L' homme sert à boire.

18.     La femme dessert la table et prépare le café.

19.     La femme sert le café et le dessert

20.     Après le repas, la femme range la table et la nappe.

21.     La femme fait la vaisselle et range la cuisine.

22.     L' homme laisse le barbecue en place car il y a encore des braises.

23.     L' homme demande à la femme si elle a apprécié de ne pas faire la cuisine aujourd'hui.

24.     Et devant son air dubitatif, l'homme conclut que les femme s ne sont jamais satisfaites.

19:08 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

19/07/2005

Une pique à droite...

Didier Reynders meurt accidentellement...(ministre belge de droite)

En haut, il est accueilli par saint Pierre aux portes du Ciel.

- Bienvenue au Paradis, lui dit saint Pierre. Cependant, avant que tu t'installes, nous devons régler un petit problème. Nous voyons si rarement des Libéraux ici que nous ne sommes pas certains de ce que nous devons faire de toi.

- Pas de problème, laissez-moi entrer; je suis un croyant.

- Je voudrais bien, mais j'ai reçu des ordres du Grand Patron en personne.

Il veut que tu passes un jour en Enfer et un jour au Paradis. Tu devras ensuite choisir l'endroit où tu voudras passer l'éternité.

- Oui, mais j'ai déjà décidé, je veux rester au Paradis.

- Je regrette, mais nous avons nos règlements.

Saint Pierre conduit Didier vers un ascenseur qui le conduit en Enfer.

Quand la porte s'ouvre, il se retrouve sur un magnifique terrain de golf tout vert, le soleil brille dans un ciel sans nuages et il y fait un parfait 25 degrés. Au loin se profile un superbe club house. A l'avant de l'édifice se trouvent son papa ainsi que des centaines d'autres libéraux qui l'ont aidé au cours des années, Gol, Eyskens, etc.

Toute la « gauche » est là aussi; tous ces beaux personnages s'amusent, heureux et habillés de façon élégante mais décontractée (Dior, Versace, Armani, etc.). Ils accourent à sa rencontre, l'embrassent et se mettent à brasser leurs souvenirs d'antan quand ils se sont enrichis aux dépends des "camarades" et des "chers électeurs"

Ils jouent une petite partie de golf amicale et dînent au homard et au caviar. Le Diable s'approche de Didier avec une consommation glacée.

- Bois donc ce Margarita et relaxe un peu, Didier !

- Euh, ben, je ne peux plus boire, j'ai fait une serment, dit Didier, déprimé.

- Voyons, mon garçon, c'est l'Enfer ici. Tu peux boire et manger tout ce que tu veux et ne pas t'inquiéter de quoi que ce soit. À partir de maintenant, ça ne peut qu'aller de mieux en mieux!

 Didier bois son cocktail et commence à trouver le Diable de plus en plus sympathique. Il est gentil, raconte de bonnes blagues, aime aussi jouer de bonnes blagues, etc. Ils s'amusent tellement qu'ils ne voient pas le temps passer. Arrive pourtant l'heure de partir. Tous ses amis le serrent dans leurs bras et Didier prend l'ascenseur qui monte vers le Ciel.

Saint-Pierre l'attend à la sortie de l'ascenseur.

- C'est maintenant le temps de visiter le Ciel », lui dit le vieil homme, en ouvrant la porte du Paradis.

Pendant 24 heures, Didier doit frayer avec une confrérie de gens honnêtes, bienveillants qui conversent de sujets beaucoup plus intéressants que l'argent et qui se traitent l'un l'autre avec courtoisie. Pas un seul mauvais coup ou une seule blague plate ou cochonne parmi eux; pas de « club house » mirobolant mais un resto ordinaire où cependant la nourriture y est excellente même s'il n'y a pas de homard ou de caviar. Etant donné que ces gens sont tous pauvres, il ne rencontre aucune connaissance, et il n'est pas reconnu comme quelqu'un d'important ou de spécial!

Pire! Jésus semble être une espèce d'hippie hurluberlu amical qui ne parle que de « paix éternelle » et ne cesse de répéter son insipide rengaine « ne pas faire aux autres, bla, bla, bla ».

La journée terminée, saint Pierre revient...

- Alors, Didier, tu as passé une journée en Enfer et une autre au Paradis.

Tu dois maintenant choisir. Didier réfléchit pendant une minute et répond ensuite:

- Bien, je n'aurais jamais pensé faire ce choix? Hum? Bon, je trouve le Paradis «intéressant» et tout mais néanmoins je crois que je serais plus à l'aise en Enfer avec mes amis. Saint Pierre escorte Didier jusqu'à l'ascenseur qui descend jusqu'en Enfer. Les portes de l'ascenseur s'ouvrent et il se retrouve au beau milieu d'une grande plaine brûlée et stérile, couverte de vidanges et de déchets toxiques industriels. Il est horrifié d'apercevoir tous ses amis, en guenilles et enchaînés tous ensemble, qui ramassent des déchets pour les mettre dans des grands sacs noirs. Ils gémissent de douleur, se plaignant de leur supplice, leurs mains et leurs visages noirs de saleté.

Le Diable s'amène, mettant son bras autour des épaules de Didier.

- Je ne comprends pas, balbutie Didier en état de choc, lorsque j'étais ici hier, il y avait un terrain de golf et un « club house »; nous avons mangé du homard et du caviar et nous nous sommes soûlé la fraise. On s'est envoyé en l'air comme des lapins et on s'est tous follement amusé. Maintenant, je ne vois qu'un désert rempli d'immondices et tout le monde a l'air misérable.

Le Diable le regarde, lui sourit sournoisement et susurre à l'oreille:

- Hier nous étions en campagne électorale; aujourd'hui, tu as voté pour nous!!!!!!!!!

 


21:26 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

14/07/2005

Juste la musique...en oubliant le reste...

En essayant (j’insiste) de faire abstraction des origines sudistes du groupe et ses idées, je vous propose à l’écoute la chanson « Free Bird » de lynyrd skynyrd…Ce n’est pas la version live de 14 minutes mais déjà celle-ci, je pense, pourra ravir les amateurs de bonne musique…La partie instrumentale de la fin est tout simplement band…heuuuu, très jolie J.


21:14 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (5) |  Facebook |

12/07/2005

Y a un peu de moi dans cette bestiole ;-)

http://www.apple.com/trailers/fox/ice_age_2/large.html...

13:30 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |

05/07/2005

Autonome jusqu'au bout...(Merci Deko ;-)

Un jeune Flamand va se marier, alors son père lui fait la leçon :
"- N'oublie jamais que tu es Flamand, alors pour rentrer dans l'église, tu passes le premier, à 5 mètres devant tout le monde, car le Flamand est fier!
- Après la cérémonie et le repas, tu prends ta fiancée dans tes bras et tu la portes majestueusement jusqu'au lit nuptial, car le Flamand est
fort ! Ensuite tu te mets tout nu et tu te places devant ta femme, car le Flamand est beau !
Pour le reste, tu fais ce que tu as à faire..."
Le lendemain du mariage, le jeune flamand fait le récit à son père:
"- Comme tu l'as dit, Père, je suis rentré le premier dans l'église, car le Flamand est fier !
- J'ai porté ma femme jusu'à la couche nuptiale, car le Flamand est |fort !
- Je me suis mis tout nu devant elle, car le Flamand est beau !"
- "Et ensuite ?" , demande le père.
- "Eh bien, je me suis branlé, car le Flamand est autonome !!"


16:58 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (3) |  Facebook |

01/07/2005

Le féminisme selon l'Iran... :-(

Sans aucun doute, Anne-Marie Lizin n’est pas Freya Van den Bossche J…néanmoins, aller jusqu’à refuser de lui serrer la main sous prétexte que celle-ci est une femme, cela traduit non pas un souhait de préserver sa propre culture mais bien un manque de respect évident envers la femme…NON, il ne s’agit pas ici de parler de culture mais bien d’intégrisme…




18:18 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (2) |  Facebook |

Appel

« Puis-je concevoir qu'un blogueur ou une blogueuse, ayant du style et des idées, dépose un post au sujet du caméraman FRED NERAC disparu en IRAK depuis le 22 mars 2003.Une femme et des enfants l'attendent chez lui à Waterloo. De lien en lien on pourrait faire une chaîne et montrer à nos dirigeants de merde qu'il est grand temps de se bouger le cul. Mille excuses pour ces trivialités qui ne me semblent aucunement déplacées .Duke vous remercie ».

http://jazzfan.skynetblogs.be

 

17:43 Écrit par Seb | Lien permanent | Commentaires (1) |  Facebook |